Clariant

Shanghai  |  2010
Première expérience visuelle lorsque l’on entre dans les bureaux de Shanghai de Clariant. N’aimeriez-vous pas vous sentir comme lui ?
Antoine, en train de travailler dans le champs.
Belle esquisse, mais nos plus récentes sont encore plus belles.

Le mur végétal de Clariant en 2010, quelques semaines après son installation.
Le mur en 2017 | Il procure un sentiment de retour à la nature encore plus flagrant grâce à ses racines aériennes.
Vertical Garden by Mingzhu Nerval at Clariant in Shanghai, 2010
Le mur en 2019 | Certains arbres atteignent désormais cinq mètres de hauteur.

 

« Les couleurs sont si riches que vous attendez presque que des oiseaux et des papillons nichent dans le jardin – c’est vraiment magnifique ! », Frances Arnold, journaliste d’architecture pour Domus.

En 2010, la multinationale suisse Clariant nous a demandé de recréer l’espace végétal environnant son siège suisse à Muttenz, au sein de ses bureaux et laboratoires chinois.

Pour ce projet, qui était aussi le premier de Mingzhu Nerval, nous avons voulu mêler les caractéristiques de la végétation suisse, et la sagesse et la beauté des poèmes d’un auteur chinois Duyang Xiu particulièrement inspirant dans notre travail.

醉翁之意不在酒,在乎山水之間也

 

L’immeuble, situé dans le quartier industriel de Shanghai, Hongqiao, abrite un atrium central visible à travers les vitres des quatre étages du bâtiment. Nous avons transformé cet espace si particulier en une boîte sylvestre que chaque employé pourrait ouvrir à sa guise en s’approchant des vitres. Au milieu de ce cocon végétal, un mur de verdure de 5 mètres propose de multiples espèces qui s’épanouissent tous les jours davantage depuis plus de huit ans.

 

Cet espace est aujourd’hui si caractéristique de Clariant Chine que son directeur général de Clariant Chine, Monsieur François Bleger, en a accroché une représentation dans son bureau.

Mais il faudrait une nouvelle photographie chaque jour pour représenter la fraîcheur et la spontanéité quotidiennement renouvelées de ce jardin prospère. La nature a de la chance : le temps l’embellit au lieu de la vieillir. Restez près d’elle pour qu’elle vous chuchote ses secrets…